L’homme qui mit fin à l’histoire – Ken LIU *****

La vérité à tout prix, quitte à mettre fin à l’Histoire.
IMG_20171109_144249_392

Dans un futur proche. Deux scientifiques, Evan Wei, historien chinois, et son épouse, Akemi Kirino, une physicienne japonaise, font une découverte stupéfiante : avoir la possibilité d’assister aux évènements du passé. Leur invention possède cependant une contrainte technique : l’histoire ne peut être visualisée qu’une seule fois, sans possibilité pour un individu du présent d’y retourner ou d’intervenir dans les évènements.

« Nous sommes à la périphérie de Harbin, dans le district de Pingfang. Même si ce nom n’évoque rien à la plupart des Occidentaux, certains n’hésitent à surnommer ce lieu l’Auschwitz d’Asie. L’Unité 731 de l’armée impériale japonaise y a mené durant la guerre d’atroces expriences sur des milliers de Chinois et Alliés captifs pour permettre au Japon de créer des armes biologiques et conduire des recherches sur les limites de l’endurance humaine. Le professeur Evan Wei et sa femme ont mis au point une technique controversée qui, selon eux, permet aux gens de voyages dans le passé et de revivre des évènements. Il doit effectuer aujourd’hui une démonstration publique en retournant en 1940, au plus fort des activités de l’Unité 731 afin de témoigner des atrocités commises par celle-ci. »

  • INTRIGUE: ♦♦♦♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦♦♦♦

Un livre court (à peine 100 pages) mais passionant, subtil et extrèmement riche en réflexions: l’histoire se réduit-elle aux seuls témoignages ? Qu’est-ce qu’une preuve historique? Quel est le rôle du devoir de mémoire ? Quel respect doit-on au passé ? La narration nous invite également à adopter différents points de vue puisqu’elle mêle récit, interviews et témoignages. Mais cette forme « documentaire » ne rend pas l’histoire désincarnée, bien au contraire. Les descriptions des atrocités commises dans l’Unité 731 sont terriblement réalistes (attention lecture parfois difficile!) et montrent de quoi les hommes sont capables au nom d’idéologies. Ken Liu alerte sur les dangers du négationnisme sans jamais se montrer moralisateur ni chercher à privilégier l’émotion au dépend de l’analyse, et inversement. Une novela remarquable qui devrait être lu par le plus grand nombre.

5 ROMANS SUR LES VOYAGES DANS LE TEMPS

  • Les temps parallèles – Robert SILVERBERG
  • La machine à explorer le temps – H. G. WELLS
  • Replay – Ken GRIMWOOD
  • Le voyageur imprudent – René BARJAVEL
  • Minority Report – Philip K. DICK

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s