Membrane – Chi TA-WEI ****

Les mystérieux pouvoirs de la membrane M-Skin.
IMG_20170816_141107_854

Dans un futur proche. La pollution ayant fini par détruire la couche d’ozone, l’humanité s’est réfugiée dans des villes-dômes sous la mer pour se protéger des rayons meurtriers du soleil. La peur des maladies de peau à rendu indispensables les traitements. Momo, jeune esthéticienne réputée mais solitaire, utilise une technique unique de protection, la M-Skin, qui renferme un autre pouvoir.

« La M-Skin était une deuxième couche de peau qui ne semblait pas au premier abord différente d’une crème de soin ordinaire, mais qui, une fois appliquée sur tout le corps, formait une sorte de membrane de protection. C’était un peu l’équivalent d’une couche de laque sur un meuble ou de blanc d’oeuf badigeonné sur un gâteau, si ce n’est que la M-Skin  avait quelque chose de plus métaphysique. […] Des clients disaient que l’acronyme anglais devait être une abréviation de More Skin, une peau en plus. Plus subtile que le parfum, elle n’avait ni forme, ni ombre, ni odeur ni saveur, à tel point que beaucoup oubliaient qu’ils portaient sur le corps une autre couche de peau. »

  • INTRIGUE: ♦♦♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦♦♦

Dans ce roman datant des années 1990, l’auteur envisage les dérives environnementales, les évolutions technologiques et l’avenir des relations sociales avec beaucoup de finesse et de clairvoyance en créant un univers très personnel. Le personnage de Momo qui part en quête de son passé est extrèmement attachant: sa solitude, ses difficiles relations avec sa mère, son « art » et les secrets qu’il cache, nous invitent à une réflexion sur l’identité sexuelle, la mémoire, la relation aux autres. La peau, à la fois protection et barrière, élément central du texte, est évoquée de manière très belle et presque charnelle. Un roman extrèmement poétique et mystérieux au rythme lent qui fait appel à nos sens. L’avant-propos et la post-face éclairent également le projet de l’auteur et permettent de comprendre le contexte politique et géographique de cette oeuvre. Une très belle découverte. 

5 romans post-apocalyptiques

  • La route – Cormac McCARTHY
  • Je suis une légende – Richard MATHESON
  • Malevil – Robert MERLE
  • Aqua Tm – Jean-Marc LIGNY
  • Le passage – Justin CRONIN

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s