La daronne – Hannelore CAYRE ****

Comment Patience Portefeux est devenue « la Daronne »
IMG_20180314_154035_708

Patience Portefeux, veuve de 53 ans, est traductrice judiciaire et passe ses journées à transcrire les écoutes téléphoniques de trafiquants de drogue. Quand elle se rend compte qu’elle ne pourra plus longtemps assumer financièrement ses deux filles et sa mère placée en maison de soins, elle décide de franchir la barrière de l’honnêteté en détournant une cargason de cannabis.

« J’ai garé ma voiture dans mon parking, et monté à toute vitesse le cannabis chez moi, soit plus de cent kilos, puis j’ai loué un utilitaire et je suis repartie immédiatement pour charger le reste. Je bénissais le ciel que mes filles soient toutes deux en voyage à l’étranger. Je bénissais également mes Chinois de voisins qui avaient à coups de travaux ultra dispendieux transformé le sous-sol en chambre forte. Eux aussi circulaient entre leurs caves avec d’énormes sacs en toile plastique, s’adonnant à je ne sais quelle magouille. Je louais enfin, et c’était la première fois, ma constitution de paysanne. En trottinant avec de chaque côté un sac de vingt kilos, je sentais dans mon corps des générations de femmes inusables trimbalant mioches et rutabagas à travers les shelts. »

  • INTRIGUE: ♦♦♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦♦♦

Un polar très original sur fond de satire sociale dans lequel on assiste à la métamorphose d’une quiquagénaire coincée dans son existence, dépassée et usée par la vie en femme forte et entreprenante, même si pour cela elle doit passer au-dessus de la loi et de la morale. Le regard de l’auteure est sans concession sur les problèmes de société: légalisation de la drogue, aberrations de la Justice, place de la femme, parents en fin de vie… Tout sonne juste dans ce roman dont il faut souligner le style percutant, vif et très imagé. L’histoire, à la fois sombre et d’un humour féroce, est menée tambour battant et nous offre un portrait de femme totalement « politiquement incorrect ». Vraiment réjouissant!!

5 polars français au féminin

  • Poulets grillés – Sophie HENAFF
  • Passage du désir – Dominique SYLVAIN
  • Un lieu incertain – Fred VARGAS
  • Des noeuds d’acier – Sandrine COLLETTE
  • La mort des bois – Brigitte AUBERT

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s