L’une rêve, l’autre pas – Nancy KRESS ***

Quand une capacité hors du commun devient un handicap.
missev84-1519246707270

Alors que les jumelles Alice et Leisha viennent au monde, l’une d’entre elles bénéficie, à la demande de son père, d »une modification génétique qui lui permet de ne plus dormir. Leisha dispose de huit à dix heures d’éveil de plus par jour pour apprendre, vivre et découvrir le monde… Une absence de sommeil qui fait aussi d’elle un être à part. Mais à quel prix?

« Maman commençait toujours par la question:            « – Alice, ma chérie, comment as-tu dormi? – Bien maman. – As-tu fait de beaux rêves? » Pendant longtemps, Alice avait dit non. Puis, un beau jour, elle dit: « J’ai rêvé d’un cheval. J’étais dessus. » Maman applaudit, embrassa Alice et lui donna un petit pain collant de plus. Après cela, Alice avait toujours un rêve à raconter à maman. Une fois, Leisha dit: « J’ai rêvé aussi. J’ai rêvé que la lumière entrait par la fenêtre et s’enroulait autour de moi comme une couverture et puis elle m’embrassait sur les yeux. » Maman reposa sa tasse de café si fort que le café en jaillit. « – Ne mens pas, Leisha. Tu n’as pas rêvé. – Si je l’ai fait, dit Leisha. -Les enfants qui dorment sont les seuls à pouvoir faire des rêves. Ne me mens pas. Tu n’as pas fait de rêve. »

  • INTRIGUE: ♦♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦♦♦

En moins de 150 pages, Nancy Kress aborde un certain nombre de thématiques qui interrogent notre société, qu’il s’agisse des potentialités des mutations génétiques, des dangers du communautarisme, ou de la différence et de ce qu’elle peut faire naître de pire ou de meilleure chez les individus (incompréhension, rejet, repli sur soi). Le point de départ est intriguant, la narration est efficace. Il est toutefois difficile de s’attacher réellement aux deux soeurs car leur relation est finalement assez peu développée et le récit fonctionne beaucoup par ellipses. J’aurais aimé en savoir davantage sur les fondements du projet de leur père, sur leur vie quotidienne ou sur les liens que Leisha entretient avec les autres « non-dormeurs ». La fin est par ailleurs traitée de façon un peu expéditive. En bref, un roman original, intéressant et plaisant mais un peu court et qui me laisse sur ma faim. 

5 histoires de jumeaux

  • Le troisième jumeaux – Ken FOLLETT
  • Jumelles – Saska SARGINSON
  • La solitude des nombres premiers – Paolo GIORDANO
  • Les jolies choses – Virginie DESPENTES
  • La trilogie des Jumeaux – Agota KRISTOF

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s