Famille parfaite – Lisa GARDNER ***

Une famille au-dessus de tout soupçon.
IMG_20180327_093629_825

Un mariage modèle, une belle situation professionnelle et financière, une somptueuse demeure dans la banlieue de Boston. Justin, Libby et leur fille Ashlyn semblent avoir une vie de rêve. Jusqu’au jour où ils sont tous les trois enlevés. Pas d’effraction, pas de témoin, pas de demande de rançon, pas de mobile apparent. Tout semble avoir été programmé dans les moindres détails. Pourquoi cette « famille parfaite » a-t-elle disparu?

« Les souvenirs d’un mariage. Les différents visages de mon mari. Tous ces moments où je l’ai vu si nettement. Tous ces moments où je sais que lui m’a vue. Est-ce que c’est cela qui se perd au fil du temps ? Ce ne seraient pas tant les sentiments qui diminuent que la vue qui s’obscurcit lentement ? Nous sommes de moins en moins au centre de la vision de l’autre et nous devenons des meubles à contourner dans la vie quotidienne. Ce qui est certain, c’est qu’il y a eu des moments, ces derniers mois, ou, alors que je planais à mille pieds du sol, j’ai souhaité de toutes mes forces que mon mari en face de moi me regarde. Et comme il continuait à enfourner tranquillement son dîner, je me versais un énième verre de vin pour combler le vide.

  • INTRIGUE: ♦♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦♦

Même si (comme c’est mon cas) on n’a pas lu les précédentes enquêtes de Tessa Leoni, il n’est pas difficile d’entrer dans ce roman car les références à son passé s’intégrent parfaitement sans que cela nuise à la compréhension de l’histoire. Le récit alterne le point de vue de Libby, la mère de famille, et les investigations menées par un tandem de policiers (privé et FBI). Ce principe permet de donner du rythme à l’histoire mais n’évite pas certaines redondances qui alourdissent un peu l’ensemble. L’histoire, très classique, est plutôt intéressante et les nombreuses fausses pistes sont assez bien amenées. Il s’agit d’un thriller plutôt efficace, qui tient ses promesses, mais qui ne révolutionne pas le genre: des enquêteurs un peu stéréotypés, une machination que l’on devine peu à peu à la moitié du livre ce qui affaibli grandement le suspense dans la dernière partie. On reste en terrain connu, pas de surprise à la lecture de ce roman distrayant.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s