SS-GB – Len DEIGHTON **

La Grande-Bretagne occupée par l’Almemagne nazie. 

IMG_20180511_152426_139Novembre 1941. Depuis la capitulation de la Grande-Bretagne, l’armée allemande et sa bureaucratie ont pris possession du pays. A Scotland Yard, le commissaire Douglas Archer enquête sur la mort apparement banale d’un antiquaire. L’arrivée d’un officier spécialement envoyé par Himmler pour superviser l’enquête va mettre en évidence des enjeux plus complexes et dangereux qu’il ne l’imaginait.

« Est-elle exacte, sir Robert, demanda Bernard, cette rumeur d’après laquelle Winston Churchill aurait été exécuté? Sir Robert hocha la tête d’un air grave. « Jugé par un tribunal militaire secret au QG de la 1ère flotte aérienne de la Luftwaffe à Berlin. Nous avons tous dit à Winston de ne pas porter ce fichu uniforme de la RAF, mais il n’a rien voulu entendre. » Sir Robert soupira. « ça a donné aux Allemands un prétexte légal pour le conseil de guerre. » Il ramassa les cartes étalées devant lui et les tria sans les voir. « Certains hommes politiques britanniques de haut rang ont été prévenus, mais l’exacution ne sera annoncée officiellement que dans quelques temps. » Il posa ses cartes sur la table. « Vous voulez dire que Churchill est mort? » fit Bernard. […] « Fusillé! Il parait que Winston a refusé le bandeau et a levé les doigts en signe de V. J’aime à croire que c’est vrai. »

  • INTRIGUE: ♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦

Ecrite en 1978, cette uchronie s’avère assez décevante au final. Rappelons que le principe de l’uchronie est, selon Eric B. Henriet, spécialiste du genre, l’histoire telle qu’elle aurait pu être: « Imaginer une autre trame historique dérivant de l’Histoire par un évènement qui, dans la réalité, ne s’est pas produit et développer ce qui aurait pu se passer. » (L’uchronie, éditions Klincksieck, 2009). Ici, l’auteur imagine que l’Allemagne nazie gagne la guerre et occupe la Grande-Bretagne, thème qui sera repris par la suite par d’autres écrivains. Pour que la divergence fonctionne pleinement, il aurait sans doute fallu situer le récit un peu plus tard que 1941, afin de créer un véritable univers parallèle. Certes, Churchill a été fusillé et le roi croupit en prison, mais c’est trop mince; cette Angleterre sous le joug nazi ressemble à la France à la même époque, les bouleversements historiques ne sont pas suffisamment dévéloppés. Un éléments intéressant cependant: la mise en place de réseaux de résistance britanniques, en particulier au sein de la police. Du côté de l’intrigue, il s’agit d’une enquête très classique teintée d’espionnage. On voit assez vite de quoi il va être question (les étranges brûlures relevées sur le corps de l’antiquaire). L’auteur prend beaucoup de temps à expliquer le fonctionnement hiérarchique des services allemands (SD, SS, police) et montre bien leurs rivalités et luttes d’influence. Malgré un manque de rythme, les personnages sont plutôt intéressants, à commencer par Archer qui a perdu sa femme dans les bombardements et se retrouve dans une enquete dont il ne maitrise pas tous les rouages. Une uchronie dont on peut se dispenser.

5 uchronies autour de la 2ème guerre mondiale

  • Fatherland – Robert HARRIS
  • Le complot contre l’Amérique – Philip ROTH
  • Le faiseur d’histoire – stephen FRY
  • Le maître du haut château – Philip K. DICK
  • La séparation – Christopher PRIEST

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s