Ada – Antoine BELLO ***

Quand une Intelligence Artificielle prend la place des écrivains…

IMG_20180525_173818_159Ada, une Intelligence Artificielle de dernière génération, a mystérieusement disparu au sein d’un laboratoire de recherches d’une entreprise high-tech de la Silicon Valley. Elle a été créée pour écrire seule un roman sentimental, le premier à être entièrement rédigé par un programme informatique. Franck Logan, policier idéaliste de la brigade des personnes disparues, est chargé de la retrouver.

« – Elle a un nom de famille, cette Ada? demanda Franck Logan en se frottant les yeux. » Il avait été tiré du lit à l’aube par un appel de sa patronne. Une collaboratrice d’une entreprise de Palo Alto située à deux pas de chez lui avait disparu; pouvait-il s’arrêter sur le chemin du bureau et voir de quoi il retournait? Franck avait raccroché en maugréant puis enfilé ses vêtements dans le noir afin de na pas réveiller son épouse. Vingt minutes plus tard, il se garait devant un blockaus de verre anonyme. Parker Dunn, le président de Turing Corp., l’attendait en faisant les cent pas sur le perron. Il avait escorté Franck jusqu’à son bureau. – Non, pas de nom de famille. Juste Ada. Ada n’est pas une employée comme les autres, précisa Dunn. C’est une intelligence artificielle. – Vous voulez dire un androïde? » Franck avait vu Blade Runner à sa sortie en 1982. il en gardait deux souvenirs: 1) Harrison Ford pourchassait des robots d’apparence humaine. 2) Il n’avait rien compris au film. « – Non, répondit patiemment Dunn qui avait du essuyer cette question cent fois. Ada n’a pas d’enveloppe physique, c’est un programme informatique. »

  • INTRIGUE: ♦♦♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦♦♦

La créature qui échappe à son concepteur est un thème qui a déjà été largement utlisé dans la littérature depuis le Frankenstein de Mary Shelley. Sauf que ce qui n’était qu’une utopie jusqu’à présent entre désormais dans le champ des possibles avec la multiplication des intelligences artificielles. Antoine Bello s’empare de ce sujet dans un roman plutôt malin, au ton alerte et plein d’humour et qui permet en outre de soulever des questions actuelles: l’informatisation à outrance, l’ultralibéralisme, mais aussi le rôle de la conscience dans ce qui fait notre humanité. Il s’agit aussi d’une jolie interrogation sur la création littéraire: l’écrivain ne peut-il être qu’un technicien qui assemble habilement des mots? L’enquêteur, lui même amateur de haiku (petits poèmes d’origine japonaise qui répondent à des règles strictes) va se trouver face à une machine à créer des oeuvres. On peut aussi se demander si la fin du n’est pas à lire à plusieurs niveaux: et si le roman que nous tenons entre nos mains avait été écrit par une IA, avec des défauts introduits de façon volontaire? L’auteur nous amène habilement à douter de ce que nous lisons… Car le récit n’est malgré tout pas exempt de maladresses ou d’invraissemblances: Logan se laisse très facilement manipulé par Ada, son épouse est une caricature de la française gauchiste et les créateurs de Ada sont assez manichéens. Par ailleurs, et comme dans ses précédents romans, l’écriture de Bello est plate, factuelle, assez lourde parfois; de longs paragraphes sur le base-ball (qui n’apporte rien à l’histoire) ou des explications pour instruire Logan (et le lecteur) qui sont données sans grande subtilité (par exemple sur Alan Turing). Un agréable moment de lecture sur un sujet original.

5 romans sur les intelligences artificielles

  • Ciel 1.0 – Johan HELIOT
  • L’ange Gabriel – Bernard LENTERIC
  • Robopocalypse – Daniel H. WILSON
  • Les marteaux de Vulcain – Philip K. DICK
  • L’automate de Nuremberg – Thomas DAY

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s