Quatuor – Anna ENQUIST ****

La critique sociale derrière la passion de la musique

IMG_20180529_123648_625Musiciens amateurs, Catherine et son mari Jochem, Heleen et Hugo, amis de longue date, se retrouvent régulièrement pour répéter et jouer des oeuvres classiques. La musique est pour eux un puissant dérivatif face à une société de plus en plus dure et inquiétante. Mais ils vont être pris dans un fait divers qui va révéler au grand jour leurs secrets et leur personnalité.

« Ils commencent toujours par Bach. L’Art de la Fugue. Parfaite égalité entre les voix, peu de différences dynamiques, pas de surcharge dans l’expression. Minutie et justesse exigées. Tout à tour, ils entrent dans le jeu et le tissage des voix se complexifie peu à peu. Il faut se replier à chaque nouvelle entrée, le thème est prioritaire. Parfois, on n’a rien à faire pendant un certain temps et il vaut mieux compter les mesures car ils n’ont pas de partitions d’orchestre, mais des parties individuelles. Hugo voit les doigts de Caroline bouger l’un après l’autre sur sa cuisse. Un mouvement de phalange par mesure. Lui même n’y regarde pas d’aussi près, il se fit à son sens musical. Et à la force de l’habitude: ce n’est pas la première fois qu’ils jouent ce morceau. […] Ce n’est vraiment pas leur jour. L’oeuvre coince et progresse en cahotant vers la frustration finale. Quand tout va bien, songe Hugo, Bach vous libère les tympans, il vous aiguise l’ouïe, l’appétit pour les lignes mélodiques, il vous fait prendre conscience de votre rôle dans les accords. Mais quand ça ne va pas, vous finissez immensément déçu. Comme maintenant. »

  • INTRIGUE: ♦♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦♦♦

Ce roman retrace le quotidien d’un groupe d’amis liés par la passion de la musique qui les aide, chacun à sa façon, à surmonter leurs difficultés personnelles et professionnelles. Jochem, luthier, et Caroline, médecin généraliste, ont perdu leurs deux enfants dans un accident de car scolaire. Face à ce drame, la musique les aide à trouver une forme d’apaisement. Hugo est le directeur d’un centre culturel en crise, bientôt racheté par des Chinois par souci de rentabilité. Heleen est infirmière, mère de trois garçons. Altruiste, elle participe à un atelier d’écriture dont les membres correspondent avec des détenus. Enfin, Reinier, l’ancien professeur de musique de Catherine, vit cloîtré chez lui, terrorisé à l’idée d’être envoyé dans un mouroir, si quelqu’un remarque qu’il est de moins en moins autonome, même s’il accepte peu à peu qu’un jeune voisin, lui rende service. Mais tout cela n’est que la façade du roman. Au fil de la lecture, on se rend compte qu’Anna Enquist nous décrit notre futur proche, une société où la baisse progressive des subventions a laissé la culture sinistrée aux mains de promoteurs corrompus, où la médecine est devenue comptable et où la suppression des aides à domicile fait craindre le pire pour les personnes les plus vulnérables. Sous la surface d’un texte intimiste, la critique sociale est bien présente. Et si la première partie du roman est plutôt en mode mineur, les tensions s’exacerbent et tout s’accélère ensuite pour finir dans la confusion, l’absurdité et la violence. La conclusion est d’autant plus étonnante (et même un peu déstabilisante) qu’on ne voit pas les évènements arriver. Les personnages sont profondément humains et touchants, quatuor perdu devant ce monde qui s’offre à eux. Un roman à la fois mélancolique et fort dont le message principal est que face à un monde qui s’écroule, seuls l’art, l’ouverture d’esprit et le vivre ensemble peuvent nous sauver. Comme une invitation à une prise de conscience.

5 romans autour de la musique classique

  • Corps et âmes – Franck CONROY
  • L’accompagnatrice – Nina BERBEROVA
  • La société des jeunes pianistes – Ketil Bjørnstad
  • La sonate à Kreutzer – Léon TOLSTOI
  • Novecento: pianiste – Alessandro BARICCO

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s