American Gothic – Xavier MAUMEJEAN ****

IMG_20180708_115758_4581953. Jack L. Warner, le patron de la Warner Bros, décide d’adapter pour le grand écran Ma Mère l’Oie, un recueil de contes, anecdotes et légendes urbaines dont les Américains raffolent. Mais, à l’époque du mccarthysme et de la chasse aux sorcières, il demande une enquête sur l’auteur, un certain Daryl Leyland. La mission de rectifier tout ce qui heurterait le conformisme moral et politique est confiée à Jack Sawyer, un obscur scénariste d’Hollywood qui part sur les traces de Leyland.

« Il n’a jamais rien écrit. Rien d’original, je veux dire, car pour le reste, vous le savez déjà. L’Oxford Dictionary of Nursery Rhymes voit en lui le plus grand compilateur de contes populaires, et un commentateur hors pair. Aucune création qui lui soit véritablement personnelle, pourtant il est considéré comme l’égal d’Ezra Pound et de J. D. Salinger – pour de mauvaises raisons en ce qui concerne ce dernier. On le place également aux côtés de L. Frank Baum, pour son art de s’imposer à l’imaginaire du lecteur. Son recueil Ma mère l’Oie est tenu dans notre pays pour un classique, au même titre que Tom Sawyer et devant Moby Dick. On le trouve soigneusement rangé dans les bibliothèques somptueuses, ou posé sur une table bancale en Formica à l’occasion d’un vide-greniers. Chacun l’adore, des intellos aux ploucs qui cassent du Nègre. Il berce les familles, du berceau au tombeau. Tout y est. Il a absolument tout dit, et sans se répéter. Cherchez bien, tôt ou tard vous y trouverez votre vie, compressée en quelques vers rimés. […]  Au monde. Daryl Leyland est le plus parfait exemple du gothique américain. »

  • INTRIGUE: ♦♦♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦♦♦

Le roman se présente sous la forme originale d’une succession de témoignages, fiches, rapports, chansons, poèmes, saynètes… qui forment au final un portrait en mozaïque de Daryl Leyland. Déjà auteur de biographies de personnages de fiction comme Hercule Poirot ou Sherlock Holmes, Xavier Mauméjean maîtrise l’art de mêler le réel et la fiction, l’Histoire et l’histoire. D’ailleurs, au fil des pages, le doute finit par s’installer : que nous raconte-t-on et surtout est-ce vrai ou faux ? Les différents témoins se contredisent, les fausses vérités font face aux vrais mensonges et l’exercice devient captivant. Et ce d’autant plus que tout du long de cet ouvrage l’enquêteur cherche à éclairer l’oeuvre de Daryl Leyland par l’exposé de sa propre vie, procédé foncièrement combattu par l’auteur dans un des chapitres: « Tout ça, c’est des conneries. Je m’en rends compte maintenant, alors que j’arrive au terme de mon enquête. Expliquer l’œuvre par l’homme, tu parles d’une foutaise ! Comme si l’œuvre d’art avait pour but d’exprimer la sensibilité de l’artiste.  » L’intrigue entrelace plusieurs enquêtes: l’auteur prend la place d’un certain François Parisot, traducteur passionné des contes américains de Ma Mère l’Oie, afin de retracer l’enquête menée par Jack Sawyer, pour le compte de Jack L. Warner, au sujet de ce Daryl Leyland particulièrement mystérieux. Ce dernier, fou ou génie, est le représentant du rêve américain et fait partie des artistes qui auraient forgé la genèse de la culture américaine du début du XXème siècle dans un pays jeune en pleine construction et qui se cherche une mythologie et des références. Et le parallèle avec le célèbre tableau American Gothic prend tout son sens: contemporaine de l’histoire, représentation de l’esprit pionnier américain, l’oeuvre de Grant Wood est en effet une des images les plus connues de l’art américain du xxe siècle, et elle est souvent parodiée dans la culture populaire. Un très bon roman, une découverte totalement inattendue, à la croisée de plusieurs styles littéraires (enquête, biographie, imaginaire). Le tour de force de Mauméjan le manipulateur est d’avoir donné une telle personnalité à un livre, à faire que l’on croie complètement à cette histoire alternative.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s