En même temps, toute la terre et tout le ciel – Ruth OZEKI *****

IMG_20180808_085657_266.jpgUn sac en plastique échoué sur le sable de la baie Désolation au Canada, un de ces débris sans doute emportés par le tsunami de 2011. A l’intérieur, une vieille montre, des lettres et le journal d’une lycéenne, Nao. dans lequel elle raconte son histoire, ado déracinée, martyrisée par ses camarades ; celle de sa fascinante aïeule, nonne zen de cent quatre ans ; de son père dépressif… Une trouvaille pleine de secrets pour Ruth, romancière, qui se lance dans cette lecture…

« J’ai essayé de tenir un blog à un moment. […] Je l’avais appelé The Future is Nao parce que, à l’époque, j’étais persuadée que ma vie allait être sensasionnelle à Tokyo, le rêve américain version nippone. C’est con, hein? Non, en fait, pas tant que ça. Avec le recul, je trouve ça triste et courageux. J’étais vraiment pleine d’espoir, alors. Ce ‘était pas ma faute si je ne comprenais pas ce qui se passait. Mes parents ne s’etaient pas franchement étendus sur les raisons de notre départ. Ils essayaient de ne pas perdre la face, de faire comme si tout allait bien. En fait, j’ignorais que nous étions fauchés et que mon père avait perdu son emploi jusqu’à notre arrivée à Tokyo. J’ai commencé à percuter quand j’ai vu notre nouvel appartement. C’est à ce moment-là que j’ai compris qu’il n’y aurait pas de rêve américain version nippone, et que les seules histoires que j’aurais à raconter sur mon blog seraient des histoires de loser. Mes parents étaient pathétiques, ma vie de collégienne était atroce et mon venir, eh bien, mon avenir craignait un max. Qu’est ce que vous vouliez que j’écrive? »

  • INTRIGUE: ♦♦♦♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦♦♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦♦♦♦

Ecrit par une romancière mi-américaine, mi-japonaise devenue nonne boudhiste, ce roman qui rappelle l’univers de Haruki Murakami, par son oscillement entre réalité et imaginaire, est tout à fait captivant. Les deux personnages nous sont présentés en parallèle: Nao, une adolescente japonaise dont la famille est revenue désargentée et mal considérée au Japon, après avoir vécu dans l’opulence aux Etats-Unis. Elle raconte dans un journal son quotidien difficile à Tokyo: son père et ses multiples tentatives de suicide, le harcèlement dont elle est victime dans son école et dont elle fait un récit glaçant… Heureusement, elle trouve du réconfort auprès de son arrière grand-mère Jiko, nonne boudhiste, en particulier lors de son séjour au temple de Miyagi, avec la découverte du zazen et de la vie son grand-père enrôlé de force comme kamikaze pendant la Seconde guerre mondiale (Haruki est une incarnation du passé, un esprit qui vagabonde autour d’elle et avec lequel elle va communiquer). Les confidences de Nao, sa quête d’identité et d’amour sont écrites avec la drôlerie du désespoir…. C’est un personnage très attachant. En face, Ruth la romancière qui vit sur une île, au Canada. et qui est en panne d’inspiration depuis la mort de sa mère suite à la maladie d’Alzheimer (la thématique de la mémoire est très présente dans le roman) et qui va se mettre en quête de la jeune fille, tissant des fils géographiques et temporels avec elle. Ecrit dans un style fluide et agréable (à la limite de l’oralité dans le journal de Nao), ce roman est riche, à tous points de vue, ambitieux, à la limite du fantastique parfois, fourmillant d’émotions et de pensées : il offre des moments de vie passionnants et un point de vue sur la culture japonaise entre traditions et modernité, beauté et violence, mais également de multiples questionnements sur l’écologie, le rapport au temps, la méditation, le rejet de l’autre, les origines… Un roman-monde dont on ressort étourdi et charmé après avoir fermer la dermière page.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s