Une bien étrange attraction – Tom ROBBINS ****

IMG_20180829_095518_194.jpgDans les années 1960, Amanda fascinée par les papillons et qui a des dons de voyance, son mari musicien John Paul et leur inséparable babouin, ouvrent un zoo et un stand de hot-dogs au bord de l’autoroute. Lorsque leur ami Plucky Purcell, dealer à ses heures et poursuivi par une armée secrète, le FBI et la CIA débarque avec un corps momifié, les ennuis commencent pour la petite troupe…

« Magnifique! s’exclama John Paul Ziller, prononçant le mot comme s’il était un intellectuel de Kansas City en train de décrire le Louvre à sa belle-soeur qui l’a appelé pour lui dire de venir avec ses diapos de vacances un autre soir, étant donné qu’elle a laissé brûler la sauce pour les spaghettis et que le bébé a des coliques. Absolument merveilleux. En le regardant d’ici, comme ça, je me sens un peu comme Bernard Berenson devant la Tentation d’Adam et Eve, buvant littéralement l’oeuvre de Michel-Angel […] C’est à la fois une incarnation spectaculairement débordante de force vitale et un honnête monument rendant hommage au génie occasionnel du palais plébéien. Sur cette tirade, Ziller recula jusqu’au tronc d’un sapin pour avoir une meilleure vue d’ensemble sur le hot dog long d’une dizaine de mètres. Amanda s’approcha de lui et resta à ses côtés pour mieux admirer ce qui le mettait dans cet état: l’impressionnante saucisse géante qu’il avait peinte à l’huile sur un panneau de contreplaqué de dis mètres. »

  • INTRIGUE: ♦♦♦♦
  • PERSONNAGES: ♦♦♦♦
  • ECRITURE: ♦♦♦♦♦
  • ORIGINALITE: ♦♦♦♦

Comment arriver à faire cohabiter dans un même livre une fausse gitane, mais vrai voyante, un magicien-musicien, un ancien joueur de foot devenu dealer, une mouche tsé-tsé morte depuis longtemps, mais qui continue à déplacer les foules, un cirque de puces, un babouin au gros derrière tout rose, des papillons par dizaines, un stand de hot dogs tenu par des végétariens et un corps momifié recherché par le Vatican, la CIA et le FBI? C’est simple: s’appeler Tom Robbins!! Pour se lancer dans la lecture de ce roman loufoque et réjouissant, il faut d’abord oublier ses  habitudes de lecture linéaire. Ici, on part dans un joyeux bazar organisé ! Les points de vues alternent continuellement, sans jamais nous perdre en cours de route et les histoires s’imbriquent: celle d’Amanda et de John Paul, marginaux extravagants et leur projet de cirque d’insectes; celle, en partie épistolaire, de Plucky Purcell et de son infiltration d’une armée secrète; celle de Marx Marvelous, directeur idéaliste de ce zoo bien particulier et narateur qui s’excuse auprès des lecteurs pour les multiples digressions qui parsèment le récit: « Pas plus qu’un plombier amateur ne peut nier l’eau qui monte sur le sol de la salle de bain je ne peux nier le rythme chaotique de ce manuscrit, ses contradictions, sa confusion, ses digressions, ses (oh là là) ses mille et un changement de style. » Malgré l’excentricté de ce faux polar qui semble en apparence ne mener nulle part, on ressent l’éloge de la liberté propre aux sixties (la pensée hippie), une forme de fantaisie échevelée et délivrée de toute morale, qui ne manque cependant pas de profondeur: le roman aborde des thèmes sur la philosophie, la quête de spiritualité, la sexualité, notre rapport à la nature. Pour Robbins, l’homme heureux est celui qui est en phase avec les autres et son environnement, qui se sent en accord avec le cosmos. Pour y parvenir, il faut lutter, car l’esprit négatif de la société est partout à l’oeuvre. L’auteur fait preuve d’une grande érudition, l’écriture est drôle et savoureuse (bravo au traducteur!) et on peut relever des dizaines de métaphores plus mémorables les unes que les autres. Une épopée délirante qui ne laisse pas indifférent!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s